Menu

Angst+Pfister en pole position

Dans la course aux nouveaux clients, les ingénieurs de Angst+Pfister misent sur la confiance gagnée grâce à leur compétence. Lorsqu'il est question d'engins de sport mécanique comme le dernier modèle de moto RR de BMW, deux éléments sont indispensables : rythme de développement effréné et produit top qualité. Retour sur les débuts d'un partenariat motorisé.


Les amortisseurs de vibrations caoutchouc-métal d’Angst+Pfister réduisent les vibrations gênantes sur le guidon.

 

 


 

« Quand nous avons décroché notre premier contrat pour BMW, il fallait gagner la confiance du client et le convaincre de notre compétence en ingénierie », raconte Mario Eckel, Product Application Engineer, Angst+Pfister en Allemagne. En octobre 2017, l'entreprise avait besoin d'un amortisseur en caoutchouc-métal pour réduire les vibrations gênantes sur le guidon. Ces vibrations sont causées par les contrepoids venant de l'extérieur par les deux côtés du guidon.

Un modèle au superlatif

BMW fabrique des motos depuis 1923. Plus de 160 000 de ces véhicules ont été vendus dans le monde entier en 2018. Les ventes de l'entreprise augmentent depuis des années. Dix ans après le succès du « modèle RR », le fabricant mondialement connu annonçait en 2018 atteindre de nouveaux niveaux de performance avec la « BMW S 1000 RR ». Pour cela, chaque pièce ou presque de la « RR » a été retravaillée, du guidon jusqu'au garde-boue. Résultat : une super-moto mise au superlatif. Il fallait donc aussi trouver un super-amortisseur en caoutchouc et métal pour le guidon. Ils ont alors fait appel aux ingénieurs de Angst+Pfister.

« Après la première rencontre avec les ingénieurs de BMW, nous avons réalisé que nous ne pourrions pas utiliser les douilles standard de notre catalogue », explique Mario Eckel. BMW demandait une rigidité axiale comprise entre 350 et 500 N/mm. En plus du savoir-faire en ingénierie, il fallait aussi convaincre le nouveau client des capacités de l'équipe à suivre le rythme de développement, tout en respectant les plus hautes exigences de qualité. BMW a fourni à Angst+Pfister les données nécessaires et deux propositions de conception. Après une longue réflexion avec BMW, les ingénieurs de Angst+Pfister ont choisi le concept avec l'amortisseur dans le tube du guidon, les contrepoids seraient fixés à l'amortisseur à l'aide d'une vis. L'avantage de cette solution est que les contrepoids et l'amortisseur peuvent être changés facilement. Visuellement, l'option est attrayante également.

BMW a ensuite fourni à Angst+Pfister une fiche technique contenant les spécifications requises. « Après les premiers résultats, nous avons discuté avec BMW d'un certain nombre d'ajustements de conception afin que les premiers prototypes puissent être équipés de plusieurs bagues de rigidités différentes », continue Mario Eckel. Fin 2017, Angst+Pfister avait déjà soumis trois modèles, utilisant des caoutchoucs différents et des rigidités différentes.

 

En savoir plus sur la technologie APSOvib® Antivibration


 

Le compoundage des gagnants

BMW s'est concentrée sur une variante mais a demandé d'autres expériences et améliorations concernant le mélange de caoutchouc. « C'est à ce moment-là que nous avons abordé notre sujet de prédilection : le compoundage », s'enthousiasme Mario Eckel, qui a vu là une belle opportunité pour l'équipe Angst+Pfister. Celle-ci s'est lancée plein gaz et a de nouveau fourni des amortisseurs à BMW. Ainsi, le client a eu accès à divers matériaux tels que le caoutchouc naturel et le caoutchouc néoprène dans différentes rigidités pour les essais au banc d'essai et sur circuit. En même temps, l'outil de série a été commandé afin de ne pas compromettre l'introduction en série prévue de la machine.

Les résultats sur le banc d'essai étaient satisfaisants mais le pilote d'essai a obtenu des réactions critiques indésirables. « Des vibrations inattendues, non détectées sur le banc d'essai, se sont produites pendant les essais routiers. Cela a entraîné la défaillance de certains éléments de fixation sur le guidon », se souvient Mario Eckel. Après une rencontre avec le pilote d'essai et une étude approfondie des résultats des tests disponibles, l'équipe de Angst+Pfister a répété l'analyse par éléments finis et a tenté de créer un amortisseur encore plus rigide. Lors de la deuxième tentative, le tir a été rectifié brillamment, comme les échantillons suivants l'ont prouvé.  
 

Les dessins de série établissent des normes

Avant la production en série, d'autres tests ont été menés : afin de garantir une longue durée de vie, le guidon avec les nouvelles douilles a été monté sur une table vibrante. Le matériau est alors testé dans des positions critiques, pendant 72 heures, à 500 Hertz et 60 degrés Celsius. L'écart de fréquence maximal admissible était de dix pour cent. Les nouveaux amortisseurs ont passé le test sans aucune déformation ni égratignure. Lors de l'essai d'arrachement axial, ils ont obtenu des valeurs de mesure parfaites de plus de six kilonewtons. Angst+Pfister était responsable des tests et de la documentation correspondante. En octobre 2018, soit un an après le lancement du projet, les partenaires de développement étaient près pour la production en série. Les douilles de Angst+Pfister ont reçu l'approbation PPAP de niveau 3, un échantillonnage de composants selon les normes automobiles.

« La définition commune des exigences du composant, suivie d'une étroite collaboration entre les deux départements de développement et le pilote d'essai, a été déterminante pour la réussite du projet », reconnaît Mario Eckel. Le dessin de série contenait tellement de détails que BMW pouvait également s'y référer pour d'autres séries de motos. « Grâce à nos performances d'ingénierie, nous nous sommes placés en pole position dans le domaine des véhicules de course. » Angst+Pfister Allemagne travaille déjà sur deux commandes complémentaires.

 

Angst+Pfister's rubber-to-metal bilge drivers reduce disturbing vibrations on the handlebars.




En savoir plus sur nos solutions pour l'industrie automobile


 



published: 27 oct. 2020 à 09:06:00  by: Angst+Pfister Group