Menu

Réduction des gaz d’échappement grâce aux moteurs électriques

Charge de travail allégée pour les départements de développement et mise en oeuvre plus rapide avec le concept d’onduleur modulaire

Les engins de chantier sont bruyants et salissent beaucoup. Dans les centres-villes et les zones vertes, des exigences de plus en plus strictes sont imposées en matière de gaz d’échappement et d’émissions sonores. Il en va de même pour les engins agricoles, même si leur influence directe sur l’environnement n’est pas aussi flagrante. Les moteurs diesel actuels seront bientôt remplacés par des moteurs électriques qui assureront la propulsion, la direction et le levage des charges. 
Leur niveau de performance doit être équivalent à celui des moteurs diesel et l’énergie doit être fournie par une batterie suffisamment grande. En plus des équipements statiques tels que les grues à commande électrique, les chantiers de construction disposeront de systèmes temporaires, comme des pelles électriques ou des mélangeurs. La raison tombe sous le sens: chaque outil doit fonctionner silencieusement et sans émissions pendant la journée de travail de huit heures. 

Compte tenu de l’abandon progressif des moteurs diesel dans la technologie automobile et du développement avancé des transmissions électriques et des concepts de recharge qui en résulte, un fonctionnement entièrement électrique ou soutenu par des moteurs électriques revêt une importance croissante pour les applications industrielles. Avec les vastes équipes des départements de développement des constructeurs automobiles, de tels projets peuvent être concrétisés. Cependant, les petites et moyennes entreprises sont confrontées à d’énormes défis dans ce domaine. Le recours à un produit standard impliquerait de disposer d’une solution prête à l’emploi plus rapidement, mais aussi, indirectement, de céder davantage les rênes.

 

Image 2: Plate-forme d’onduleur modulaire refroidie par liquide (la photo originale suivra)

En collaboration avec Mankel Engineering, Angst+Pfister a conçu un nouveau concept d’onduleur reposant sur des composants de sous-module passifs pour les petites et moyennes entreprises. Le MOD. INV soutient les bonnes idées et permet aux clients de conserver la flexibilité et le contrôle nécessaires sur leur propre développement en tant que «compétence de base»

En collaboration avec Mankel Engineering, Angst+Pfister a conçu un nouveau concept d’onduleur reposant sur des composants de sous-module passifs pour les petites et moyennes entreprises. Le MOD. INV soutient les bonnes idées et permet aux clients de conserver la flexibilité et le contrôle nécessaires sur leur propre développement en tant que «compétence de base».


Le développement d’un onduleur ultra compact pour des puissances allant de 75kW à 150kW pour la norme industrielle de 500 volts peut être réalisé plus rapidement. En mettant en œuvre la dernière technologie de circuits intégrés, la carte de pilote récemment développée permet le contrôle des systèmes Si-IGBT ainsi que les nouveaux semi-conducteurs à large bande interdite tels que le carbure de silicium (SiC-FET). Outre le matériel électronique, une interface utilisateur graphique logicielle adaptée est également proposée en tant qu’interface de commande et de paramétrage. 
Pour plus d’informations sur cet environnement de développement d’onduleurs modulaires, n’hésitez pas à nous contacter.

 

« Ainsi, la nouvelle plate-forme, qui a déjà permis de tester avec succès des moteurs électriques de certains constructeurs automobiles allemands, peut également soutenir des projets de moindre envergure qui ne seraient pas rentables en raison du faible volume.»

Harald Thomas, Product Manager, Angst+Pfister Sensors and Power

 

Plus d'informations sur notre Moteurs électriques avec moins de gaz d'échappement

en savoir plus



published: 13 mars 2022 à 16:26:00  by: Angst+Pfister Magazin2022