Menu

Capuchons exceptionnels pour conditions exigeantes

Lorsqu'il faut réaliser des conceptions difficiles dans des délais serrés à l'aide de solutions économiques qui ont du sens, les ingénieurs d'Angst+Pfister mettent tout leur savoir-faire à profit. Grâce à une profonde réflexion lors du processus de conception, les experts en joints parviennent à résoudre la « quadrature du cercle », comme pour ce nouveau capuchon que KEB Automation produit par millions pour l'industrie automobile.

KEB Automation est une entreprise moyenne active au niveau international de plus de 1 400 collaborateurs et collaboratrices. Elle doit la confiance de ses clients à son travail, son ambition, sa fiabilité – et sa passion « made in Germany ». L'entreprise croît de manière constante depuis cinquante ans et fournit ses clients dans le domaine de la technologie de la transmission – du système de commande aux moteurs en passant par les freins ou les accouplements spécifiques.


Un client de KEB, fournisseur pour le domaine automobile, avait besoin d'un accouplement électromagnétique afin de commander sa pompe hydraulique, pour ce faire, l'accouplement devait être monté directement dans celle-ci. La pompe hydraulique est à son tour installée dans un moteur diesel pour un fabricant automobile leader en Allemagne. Pour cette raison, l'accouplement doit être protégé avec un capuchon résistant à divers milieux dans cet espace moteur – comme par exemple les huiles, les vapeurs extrêmement chaudes, la poussière ou l'eau.

«Les modifications constantes des exigences du client ont représenté un véritable défi. D'autant plus que notre compétence principale réside dans les composants électromagnétiques et moins dans les capuchons d'étanchéité et de fermeture. Angst+Pfister est un partenaire très précieux et fiable. Sa volonté de toujours s'adapter aux nouvelles circonstances a été très appréciable»

Hartmut Brünger, R&D Automotive, KEB Automation

«Il a fallu s'impliquer dans des discussions complexes, convaincre avec notre savoir-faire technique, nous rendre sur place et penser en termes de solutions.»

Jan-Ole Rienhoff, Product Application Engineer Sealing Technology, Angst+Pfister Germany

 

Sous haute pression – beaucoup de communication

« Nos compétences en solutions techniques ont été mises à rude épreuve pour ce projet », se souvient Jan-Ole Rienhoff, Ingénieur application produit en technologie de l'étanchéité chez Angst+Pfister. « Après un long processus de conception, le lancement de la production d'une série, dont le tirage se chiffre en millions d'exemplaires, a été soudainement annoncé – les constructeurs automobiles ont insisté sur des délais ultra serrés. » Parallèlement, de nouvelles exigences ont été ajoutées à plusieurs niveaux de la chaîne d'approvisionnement. Le composant a donc évolué rapidement au cours d'un processus hautement itératif. « Il a fallu s'impliquer dans des discussions complexes, convaincre avec notre savoir-faire technique, nous rendre sur place et penser en termes de solutions », raconte Jan-Ole Rienhoff. « Être proche du client et bien communiquer sont d'une importance capitale lors de tels projets. »

Il s'agissait de savoir : Quelle géométrie est la plus adaptée à l'espace de montage restreint ? En effet, le capuchon devait être construit au sein de composants existants. Ou : Comment fixer fermement le capuchon ? En raison de l'espace restreint, seule une petite surface de contact était disponible. En même temps, il fallait maintenir une faible force de pression dans le montage. Et enfin : Quelle conception a le plus de sens d'un point de vue commercial ? « Il n'était pas possible d'aller plus loin avec les solutions standard ». Cela est vite apparu comme une évidence pour Jan-Ole Rienhoff. Il aurait sans cesse fallu faire des compromis. Le composant nécessitait aussi un outil de vulcanisation de production.

Trouver des solutions non usuelles

Au final, le capuchon est constitué d'une plaque de renforcement fermée en acier inoxydable au milieu, surmoulée de caoutchouc de fermeture à l'extérieur. « Le caoutchouc seul n'aurait pas fonctionné. Il devait être renforcé avec un métal non corrosif », explique Jan-Ole Rienhoff. Le premier prototype présentait encore une plaque de renforcement ouverte avec une membrane en caoutchouc. Cependant, en raison des forces de rotation, il a gonflé et s'est approché trop près des autres composants dans l'espace de montage étroit. De plus, pour ce capuchon, un « joint non étanche » s'est révélé être une meilleure solution : Trois rainures dans le rainurage extérieur en caoutchouc sont utilisées pour la ventilation afin d'éviter la pression négative. Sans cela, le capuchon pourrait se détacher pendant l'utilisation. Les rainures dans le caoutchouc facilitent le montage du capuchon. Pour le matériau, l'équipe a choisi un caoutchouc acrylate (ACM). « Dans cet espace moteur, le matériau était une alternative intéressante et économique au FKM », précise Jan-Ole Rienhoff. Les tests ont montré que le matériau élastomère fonctionne bien.

Pour ce capuchon d'étanchéité, une plaque 
de renfort est surmoulée de caoutchouc

 

Plus d'informations sur le sujet :

TECHNOLOGIE DE L'ÉTANCHÉITÉ APSOseal

NOS CAPACITÉS

AUTOMOTIVE INDUSTRY



published: 10 mars 2022 à 16:30:00  by: Angst+Pfister Magazin2022